Brain-C Lab: systèmes de compensation dans les maladies neurodégénératives et le vieillissement

Comprendre les trajectoires de compensation cellulaire pour lutter contre les maladies neurodégénératives et le vieillissement.

NEWS: We are looking for 2 postdoctoral fellows in Probability and Statistics (Position 1) and in Bioinformatics (Position 2) to work on machine learning applied to research on aging and neurodegenerative disease. Positions are available for 2 years starting Nov-Dec 2019. If you are interested, please contact Christian Neri.

NEWS: Interested to know about the details of ideas, data and perspectives in the field shared during the 2019 EMBO workshop on Network inference and Machine learning in Biology and Disease? Here's the public summary!

PAST NEWS: NEUROFRANCE 2019 symposium on exocytosis and extracellular vesicles in brain development, maintenance and disease. Supported by the Société des Neurosciences (Neurofrance 2019) and co-supported by the Société de Biologie Cellulaire Française (SBCF) and Société Française de Microscopie - See Neurofrance 2019: https://www.professionalabstracts.com/nf2019/iplanner/#/grid

Notre objectif principal est de comprendre comment la capacité des neurones à maintenir leur fonction et à résister aux maladies neurodégénératives (compensation) est régulée au niveau moléculaire, cellulaire et inter-cellulaire, et quel en est l'impact sur l'évolution de ces maladies. Nous étudions la maladie de Huntington, une maladie héréditaire dont l'étude a permis de nombreuses avancées sur les maladies neurodégénératives, ainsi que la maladie d'Alzheimer. Nous étudions aussi le rôle et le potentiel thérapeutique des mécanismes de résilience biologique dans la perte d’autonomie liée à l'âge.

Notre approche inclue modélisation mathématique, biologie cellulaire, génétique des organismes, recherche pré-clinique et recherche clinique.

La partie modélisation repose sur BioGemix, suite logicielle qui combine plusieurs approches de type Machine Learning pour prioriser des cibles thérapeutiques et rechercher de nouveaux marqueurs à partir de données fortement dimensionelles.

La partie biologie cellulaire repose notamment sur l'utilisation de cellules souches humaines pluripotentes (iPSC), et sur la génétique de C. elegans. Nous avons accès aux modèles animaux et aux cohortes de patients au travers de notre réseau de collaborateurs.

Nous travaillons avec le réseau européen Euro-HD (EHDN), l’AP-HP, le Gérontopole Ile-de-France (Gérond'IF), le DIM Ile-de-France'Longévité et Vieillissement', Sorbonne Université, le CNRS, l'INSERM et les associations de patients.

Le modèle stratégique que nous promouvons est celui d'une plateforme multi-disciplinaire pour répondre aux questions suivantes:

  • Quels sont les mécanismes de compensation cellulaire et neuronale les plus importants dans les phases précoces des maladies neurodégénératives? Quelles sont les meilleures approches thérapeutiques pour prolonger l'efficacité de la compensation cellulaire et pour retarder la progression de ces maladies?
  • Quels sont les tests de diagnostic moléculaire qui peuvent accélérer le dévelopement de la médecine de précision, améliorer la prise en charge des maladies neurodégénératives comme la maladie de Huntington et la maladie d'Alzheimer, et améliorer la prise en charge du stress aigu lié à l'âge?

En savoir plus

Modélisation et BioGemix : http://www.hdinhd.org/

DHU FAST : http://www.dhu-fast.org/

Association et réseaux :

Association Huntington France : http://huntington.fr/

Euro-HD : http://www.ehdn.org/systemsmodelling-wg/