Biologie des Semences

L'équipe "Biologie des Semences" étudie les événements cellulaires et moléculaires qui contrôlent la germination et la dormance des semences. 

Ses activités actuelles se concentrent sur le rôle des espèces réactives de l'oxygène et des mécanismes post-transcriptionnels dans la régulation de la germination et la dormance des semences. Les objectifs de notre projet sont d'identifier les mécanismes oxydatifs impliqués dans la transduction des facteurs exogènes (température et oxygène) ou endogènes (par exemple des hormones) qui régulent la germination et de déterminer si celle-ci est associée à des changements du métabolisme des ARNm, du traductome et des modifications post-traductionnelles des protéines. De plus, l'équipe possède une solide expérience en biologie translationnelle qui assure un transfert rapide de nos résultats vers les utilisateurs.

En savoir plus...

L'équipe "Biologie des semences" étudie les événements cellulaires et moléculaires qui contrôlent la germination et la dormance des semences. L'équipe a une très longue expérience en physiologie des semences et est largement reconnue internationalement pour son expertise dans ce domaine de recherche.

Le travail de l'équipe se concentre sur le rôle des espèces réactives de l'oxygène (ROS) dans la biologie des semences et sur la régulation moléculaire de la germination et de la dormance. Nos travaux associent des approches physiologiques (tests de germination dans diverses conditions environnementales), biochimiques (biochimie des ROS, processus d'oxydation), moléculaires (expression des gènes, la synthèse des protéines ) à des techniques d'imagerie cellulaire et d'analyses à haut débit (transcriptome, métabolome) afin de répondre à nos questions biologiques. L'équipe est l'un des leaders mondiaux sur le rôle des ROS et de l'oxygène dans la biologie des semences.

Les modèles de l'équipe "Biologie des semences" sont les semences de tournesol , d'orge et d'Arabidopsis, mais nous disposons également de solides compétences en transfert technologique grâce à de nombreux travaux réalisés avec des espèces cultivées en partenariat avec des sociétés semencières.

Projets

Les principaux objectifs de notre projet sont de déterminer si la signalisation oxydative et les mécanismes post-transcriptionnels sont des événements clés régulant la germination et la dormance des semences. Nous étudions les mécanismes oxydatifs impliqués dans la transduction des signaux exogènes (température et de l'oxygène) ou endogènes (par exemple les hormones) qui régulent la germination des semences. 

Nous portons une attention toute particulière à la dynamique spatiale et temporelle de la signalisation par les ROS et cherchons à identifier les cibles directes des ROS. Nous déterminons également si les modifications post-transcriptionnelles oxydatives (oxydation des ARNm) et le métabolisme de l'ARN peuvent jouer un rôle dans la régulation de la germination. Nous étudions en particulier la dynamique de l'état fonctionnel des ARNm au sein des mRNPS (messengers ribonucleoproteins), leur dynamique de traduction et de dégradation en fonction de l'état physiologique des semences. Des approches transcriptomiques globales permettent de déterminer si la germination est associée à des modifications du transcriptome et du traductome et s'il peut exister un lien entre l'oxydation des ARNm et le métabolisme des mRNP.

Collaborations

- E. Issakidis-Bourget, IBP-Orsay

- A. Marion-Poll, H. North, L. Rajjou, IJPB Versailles

- P. Vincourt, N. Langlade, LIPM, INRA Toulouse

- JM. Deragon, C. Antonelli-Bousquet, University of Perpignan

- C. Walters, National Seed Storage Laboratory, Fort Collins (USA)

- R. Benech-Arnold, D. Battla, University of Buenos-Aires (Argentina)

- KJ. Bradford, University of Davis (USA)

- J. Farrant, University of Cape Town (South Africa)

- D. Rodriguez, O. Lorenzo, University of Salamanca (Spain)

- M. Holdsworth, University of Nottingham (UK)

- E. Nambara, University of Toronto (Canada)

- I. Kranner, University of Innsbrück (Austria)