Adaptation biologique et vieillissement (B2A)

La durée de vie humaine est en augmentation constante d'environ 2 ans tous les dix ans et ne montre aucun signe de ralentissement. Ainsi, la prévalence de la fragilité, du handicap et des maladies associées au vieillissement est sans précédent et nécessite une meilleure compréhension des processus sous-jacents au vieillissement afin d'améliorer la qualité de vie. Le vieillissement biologique est un processus complexe où de nouvelles avancées théoriques et technologiques commencent à l’éclairer.

Les questions fondamentales posées par les équipes de B2A-UMR 8256 visent à surmonter les limites de nos connaissances sur le vieillissement et les maladies liées à l'âge afin de développer des approches novatrices pour lutter contre la morbidité liée à l'âge et à promouvoir le vieillissement en bonne santé.

Le déclin physiologique lié à l'âge provient d’une diminution des mécanismes de protection cellulaire combinée avec une augmentation de phénomènes délétères, dont les effets sont modulés par une prédisposition génétique et par l'exposition aux facteurs de stress environnementaux, y compris les espèces réactives de l’oxygène. Les équipes de B2A développent un continuum de méthodes d'investigation à l'aide de modèles animaux et cellulaires pour analyser les mécanismes fondamentaux qui sous-tendent la réponse cellulaire au stress et leur évolution au cours du vieillissement (équipes 1, 2, 3, 4), ainsi que pour déterminer l'implication de ces mécanismes dans deux systèmes d'organes qui sont affectés de manière critique avec l’âge: les systèmes nerveux central (équipes 4, 5, 6, 7) et cardiovasculaire (équipes 8, 9, 10).