Microscopie électronique

Le Service de Microscopie Électronique (SME) de l’Institut de Biologie Paris-Seine offre à la communauté scientifique (IBPS, Sorbonne Université, organismes publics et privés) un ensemble de compétences et d’équipements en microscopie électronique en transmission et à balayage. Le SME est animé par une équipe de quatre ingénieurs qui assurent l’accompagnement méthodologique, la formation des utilisateurs, la maintenance des équipements et l’animation scientifique (séminaires, enseignement).

Le SME donne accès à un grand parc d’équipements adapté pour la préparation d'échantillons variés : cellules et organismes, macromolécules, cosmétiques, pharmaceutiques, agro-alimentaire, etc . La préparation d’échantillons, pour les études ultrastructurales ou d’immunolocalisations, peut être assurée « conventionnellement », par méthode chimique, ou en utilisant les cryotechniques pour lesquelles le SME a une longue expérience (cryofixation haute-pression, cryosubstitution, plonge dans l’éthane liquide, cryofracture, cryodécapage).

Notre parc est doté d’un Microscope Electronique à Balayage (MEB) haute résolution pour visualiser la surface des échantillons et d'un Microscope Electronique en Transmission (MET), pour observer des coupes conventionnelles d'échantillons (80 – 120 kV), ou effectuer des acquisitions tomographiques et en cryo-MET (200 kV).

Le service s’investit également dans différents développements technologiques pour offrir des solutions méthodologiques innovantes adaptées à chaque problématique, par exemple : préservation optimale des échantillons (cryométhodes), reconstruction 3D (array tomography) ou recherche d’évènements rares repérés en fluorescence (microscopie corrélative).

Tout projet développé au sein de la plate-forme peut-être accompagné d'une aide à la conception, au suivi ou à la réalisation. Ainsi, les services proposés sont réalisés après un entretien de faisabilité et de conseil dans le choix des techniques les mieux adaptées.

Equipements

  • Microscope Électronique en Transmission LaB6 80-200kV (2100HC, JEOL) + Filtre en perte d’énergie post-colonne (Gif-Tridiem, Gatan) + caméra grand-angle.
  • Station cryo-microscopie (Gatan) + porte-objets pour acquisitions en tomographie et en cryo-tomographie (JEOL)
  • Microscope Électronique à Balayage haute résolution à Emission de champ (GeminiSEM 500, Zeiss) à température ambiante et cryo (VCT100, Leica)
  • Vibratome (VT1000S, Leica)
  • Ultramicrotomes (UCT, Leica)
  • Station de cryofixation par plonge dans l’éthane liquide (CPC, Leica)
  • Cryofixateur haute-pression (HPM100, Leica)
  • Enceinte de cryosubstitution (AFS, Leica)
  • Contournement du point critique (CPD300, Leica)
  • Métalliseur par pulvérisation cathodique et e-beam (ACE600, Leica)
  • Logiciels de reconstruction tomographique (Imod, TomoJ) et d'acquisition en array tomography (Atlas 5, Fibics)

Prestations

  • Préparation d’échantillons (température ambiante et cryo) en MET et en MEB
  • Formation à la préparation d’échantillon et à l’observation
  • Séances d'observation autonomes
  • Séancesd'observation assistées d'un personnel de la plate-forme
  • Projets collaboratifs personnalisés à long terme

Méthodologies

  • Préparation d’échantillons et observation conventionnelle en MET (cytochimie ultrastructurale, immunocytochimie, ultramicrotomie, contraste négatif) et cryo-MET
  • Cryofixation haute-pression ou par plonge dans l'éthane, cryosubstitution
  • Préparation d’échantillons et observation haute résolution en MEB conventionnelle, en cryo-MEB (cryofracture, cryodécapage) et en STEM-in-SEM
  • Microscopie corrélative (CLEM)
  • Imagerie « volumique » par tomographie et array tomography

Développements méthodologiques

Nous sommes équipés dès janvier 2016 d’un MEB haute résolution (Zeiss GeminiSEM 500) couplé à une platine de cryo-observation (Leica VCT100) et à une interface pour imager automatiquement des coupes sériées en Array tomography (Zeiss Atlas 5 AT).

Cet équipement, premier en France en biologie, permet d’observer des cellules et tissus à l’état natif et en haute résolution aux niveaux subcellulaire et moléculaire, et de générer des images de type MET avec un contraste élevé et de très grands champs d’observation ou de grands volumes (reconstruction 3D).